logo infodyslexie

Henry Ford, une enfance prometteuse

Il naquit dans une ferme du Michigan en juillet 1863. Et bien que son père aurait voulu qu'il reprenne la ferme familiale, les dons et l'attrait de Henry pour la mécanique en ont décidé autrement.

À l'âge de 13 ans, Henry reçoit de son père une montre poignet en cadeau. Il se met alors immédiatement à la démonter entièrement avant de tout remettre en état de marche. Impressionnés, ses amis et son voisinage lui demandent par la suite de bien vouloir réparer leurs propres montres et horloges.

Pendant quelques temps, il utilise un petit moteur à vapeur pour la ferme de ses parents, avant de travailler pour Westinghouse, le fabriquant.

 

Construire des voitures : le rêve d'Henry Ford

Henry Ford

Henry Ford

Source : fr.wikipedia.org

Dans les années 1893 à 1896, Henry Ford, alors ingénieur pour la compagnie d'électricité de Thomas Edison, réalise petit à petit son ambition de motoriser une charrette à cheval et la faire se propulser par un moteur à essence.

En 1898, il reçoit son premier brevet pour un carburateur qu'il a créé l'année d'avant grâce à un investisseur qui croit en lui, William C. Maybury, également le maire de Detroit dans le Michigan.

L'été suivant, Henry Ford termine sa troisième voiture, un modèle bien plus élaboré que les deux précédents. Grâce à son charisme et à ses idées ingénieuses, il réunit un groupe d'investisseurs et la "Detroit Automobile Company" est créé au mois d'août 1899. Ford quitte alors Edison pour qui il a travaillé ces huit dernières années.

Model-T de Henry Ford

Le début du succès pour Henry Ford : la 'Model-T'

Source : fr.wikipedia.org

À cette époque, la "Detroit Automobile Company" doit faire face à quelques 60 autres constructeurs automobile dans la fureur de produire ce nouveau produit phare de l'industrie. La concurrence étant trop importante, la compagnie doit fermer ses portes en novembre 1900. Néanmoins, William C. Maybury et les autres investisseurs gardent toute leur confiance en Henry Ford et le nomment ingénieur en chef de la nouvelle "Henry Ford Company" fin 1901. Nouvel échec.

Henry Ford joue alors le tout pour le tout dans une troisième et dernière tentative mi juin 1903 et sort le "Model-A" le mois suivant. Le succès ira grandissant jusqu'au fameux "Model-T" de 1908 qui a catapulté l'entreprise aux sommets de l'industrie automobile.

 

La révolution industrielle automobile, la Ford "Model-T"

Depuis le début de son aventure dans l'industrie automobile, Henry Ford n'a de cesse que de diminuer le coût de la construction de ses véhicules afin de pouvoir offrir des automobiles au plus grand nombre. Il est persuadé qu'en organisant mieux le montage de la voiture, celle-ci sera moins chère et donc plus abordable.

Henry Ford et la ligne de montage de la 'Model-T'

Henry Ford crée la première chaine de montage de voiture, passant ainsi de plus de douze heures à deux heures et demi pour assembler chaque voiture.

Source : fr.wikipedia.org

Avant le Model-T, les ouvriers en charge de l'assemblage disposaient des pièces côte à côte et procédaient à la création de la voiture de A à Z.

Ford s'inspire des autres industries comme les minoteries, boulangeries et boucheries industrielles et il décide d'utiliser les mêmes principes pour fabriquer ses voitures. Les pièces arrivent alors à l'atelier de montage sur des chariots ou des tapis roulants, économisant alors beaucoup de temps aux ouvriers qui peuvent se concentrer sur l'essentiel : l'assemblage.

En 1913, il met en service l'une des parties majeures : le tapis roulant d'assemblage des châssis. Animé d'une vitesse de 2 mètres par minutes, le châssis nu du départ se voit ajouter un moteur, des roues, des sièges, une carrosserie et toutes les autres pièces qui forment la voiture terminée au bout de la chaîne. L'assemblage passe alors d'une douzaine d'heures à deux heures et demi.

En 1918, la moitié des voitures en circulation aux États Unis sont des Model-T, et en 1924, Ford fête la 10 millionième Model-T en sortie des chaînes d'assemblage.

La force de Henry Ford

Tout au long de sa vie professionnelle, Henry Ford a montré une force de vision, une manière d'appréhender les situations en changeant de point de vue. L'essence même des génies serait semble-t-il plus de faire des liens entre des connaissances déjà existantes que d'inventer des choses totalement nouvelles.

Il semble évident qu'il bénéficiait d'une vision en 3 dimensions, de la capacité de changer par son imagination ce que ses yeux voyaient. J'en prend pour preuve la manière dont il a adapté les principes des boulangers, des bouchers et d'autres corps de métier à l'assemblage automobile. Ce que l'on appelle désorientation en méthode Davis, tout simplement...

 

Voter
Cliquez pour Voter