logo infodyslexie

Hier je suis monté au grenier. J'aime bien aller faire un tour dans le grenier parce qu'il y a toujours plein de trésors à découvrir. C'est là que papa et maman ont mis les jouets de quand j'étais petit. Mais maintenant je suis grand et je n'ai plus besoin de ces jouets de bébé.

Et surtout il y a aussi les vieilles affaires de maman et papa de quand je n'étais pas encore né. Comme ils devaient s'ennuyer à cette époque là...

Pour vous dire s'ils s'ennuyaient beaucoup, papa avait acheté une maquette de machine à vapeur et qu'il ne l'a jamais montée. J'ai même retrouvé la boite entière avec tous les morceaux et tout le texte qui explique comment ça marche.

Alors vous pensez bien que j'étais tout content de mon trésor et j'ai tout descendu dans le salon. Maman a crié quand elle a vu toute la poussière que j'avais descendu avec la boite, alors j'ai vite été chercher une éponge à poussière pour qu'elle arrête de crier.

Et puis j'ai tout déballé sur la table. Il y avait plein de morceaux partout, des petits, des gros, des ronds, des longs. 

Quand papa est rentré à la maison, je l'attendais et je lui ai tout de suite demandé de m'aider à construire la machine à vapeur. Il m'a demandé où se trouvait la notice, enfin les 1000 kilomètres de feuilles qui expliquent comment faire. Vous me connaissez, ça je ne l'avais même pas vu. Vous pensez bien, plein de mots sur des pages et des pages, ça ne veut rien dire.

Quand papa qui est très courageux a commencé à lire toutes ces feuilles, il m'a dit "Bien Victor, ce soir je suis fatigué et j'ai mal à la tête. Je te promet que nous verrons demain comment monter tout ça".

J'étais super déçu. D'habitude, mon papa m'aide pour bricoler, mais là rien à faire. En fait, je crois bien que mon papa ne comprenait pas ce qui était sur les 1000 kilomètres de feuilles, alors il a inventé une histoire de mal à la tête pour ne pas lire. Bref il fait tout comme moi quand je dois lire à l'école, mais ça, il ne faut pas le répéter, d'accord ?

Moi, je savais que je ne pourrais pas dormir sans la machine. Alors j'ai regardé toutes les pièces que j'avais étalé sur la table. C'était comme un puzzle géant en trois dimensions. J'ai regardé toutes les pièces une par une. Je me demandais bien comment je pourrais monter tout ça pour que ça fonctionne !

Et là, dans mon cerveau qui ne dort jamais comme dit maman, j'ai remis la vidéo que m'avait montré mon papi bricoleur quand j'étais petit. C'était comme si toutes les pièces de la machine me montraient comment les mettre ensemble. Alors j'ai fait comme dans ma tête et j'ai tout mis ensemble.

Quand mon papa est revenu, j'étais en train de jouer avec la machine à vapeur. Papa m'a regardé d'un drôle d'air et m'a dit "mais comment as-tu monté cet engin aussi vite ? Je n'ai même pas réussi à lire la notice, elle est incompréhensible..."

Je l'ai regardé avec mon air "ben tiens..." et j'ai répondu "c'était facile, c'est mon cerveau qui m'a dit comment faire".

Il n'a pas su quoi dire.

Voter
Cliquez pour Voter