logo infodyslexie
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Les ingrédients de la dyslexie

La dyslexie n'est pas le fruit du hasard mais d'une combinaison de capacités naturelles de la personne.

Les ingrédients de la dyslexie ?

La dyslexie n'arrive pas par hasard. Il faut plusieurs ingrédients pour devenir dyslexique.
L'on doit tout d'abord être doué d'une grande capacité d'imagination, il faut ensuite être capable de mobilité dans ses propres images, d'être capable de bouger et d'évoluer par l'imagination dans son monde intérieur.

Enfin, il faut réagir à la confusion par une mobilité non contrôlée au lieu de profiter de la confusion pour apprendre.

La capacité d'imagination, source de dyslexie et de créativité

La pensée image de la dyslexie

La pensée en image privilégie l'expérience plus que les mots représentant l'expérience.

Tout d'abord, l'on doit être doué d'une excellente capacité de fabriquer des images dans sa tête. Pour mieux comprendre, prenons un exemple simple. Si je vous parle d'une pomme, vous pouvez simplement vous contenter de voir le mot "pomme". Maintenant, je vous invite à fermer les yeux (faites lire ce texte par une autre personne si c'est nécessaire...)

Imaginez maintenant la pomme dans votre main. De quelle couleur est la pomme? Est-ce que vous sentez son poids dans votre main? Peut-être pouvez-vous aussi sentir son odeur dans votre nez. Imaginez maintenant que vous portez cette pomme à votre bouche et que vous croquez dedans. Est-ce que vous imaginez son goût maintenant ?

Voilà un petit exemple très bref et simple de la capacité d'imagination. Vous connaissez déjà...
De grands écarts existent entre les différents individus. Certains ont du mal à former des images dans leur tête, alors que d'autres y arrivent beaucoup plus facilement.

pensée image très développée

La dyslexie peut venir d'une pensée image très développée.

Enfin pour certaines personnes, imaginer est tellement évident qu'ils n'ont quasiment que ce mode de pensée et n'ont pas de "petite voix" dans la tête. On dit alors qu'ils pensent en image, par opposition à la pensée verbale, ou pensée en mots.

La capacité de se déplacer dans cet univers imaginaire

On appelle ça la désorientation.
Imaginez par exemple le lieu de vos dernières vacances. Ou votre maison ou appartement. Ou tout autre endroit de votre choix.
ATTENTION, certaines personnes pourraient se trouver mal à l'aise en faisant cet exercice. Veillez à être bien accompagné(e) si vous avez des doutes, et dans tous les cas à ne jamais dépasser ce qui est confortable pour vous.

la désorientation comme l'une des causes de la dyslexie

La désorientation, faculté de se déplacer en imaginaire, est l'une des sources de dyslexie.

Maintenant, fermez les yeux et prenez le temps de bien être dans ce décors.

Imaginez maintenant que vous vous envolez. Est-ce que vous préférez entrer temporairement dans la peau d'un oiseau, vous installer dans un hélicoptère ou dans un avion? Ou simplement flotter en l'air ?

Peut-être ce sera difficile pour vous. Dans ce cas, il ne vous sera peut-être pas évident de comprendre vraiment ce qui se passe dans la tête d'un enfant qui fait de la dyslexie. Mais vous pouvez toujours lire la suite...

Une forte sensibilité à la confusion

Peut-être vous est-il déjà arrivé l'expérience suivante :

Vous êtes assis(e) dans un train. Le train est en gare, à l'arrêt. Sur l'autre voie, juste à côté de vous, vous voyez par la fenêtre un autre train, lui aussi arrêté. Et puis, alors que vous regardez distraitement par la fenêtre, l'autre train démarre.

Quelle a été alors votre sensation ? Ça n'a peut-être duré qu'une fraction de secondes, mais il est probable que pendant un petit moment, vous n'ayez plus été très sûr de ce qui se passait réellement. Vous avez vraisemblablement cru que c'était votre train qui démarrait, tout en doutant en même temps.

C'est le phénomène de confusion.

Bien entendu, lorsque le phénomène ne dure pas, cela n'a aucune importance. Mais un enfant qui fait de la dyslexie a une sensibilité accrue à la confusion. C'est un état qu'il vit plus souvent qu'un autre enfant. 

À suivre...

Voter
Cliquez pour Voter