logo infodyslexie

Le don caché de la dyslexie

Il est souvent choquant de parler du don caché de la dyslexie et d'associer les mots don et dyslexie dans une même phrase.

Ron Davis propose une vision très différente de la dyslexie. Elle intègre les autres aspects de la personne dyslexique.

Et pourtant...

Chez beaucoup de dyslexiques, nous retrouvons une grande imagination, une facilité pour inventer des histoires, créer des films. Une aisance à comprendre les situations ou les mécanismes. Un plaisir à se créer un monde imaginaire, pour soi seul ou encore à partager avec les autres. Nous verrons dans la suite de cette visite que c'est justement cette grande imagination qui est également à la source de la dyslexie et autres difficultés d'apprentissage.

Cette imagination n'est pas forcément toujours visible. Elle a pu être bridée tôt dans le développement de l'enfant en lui demandant d'arrêter de rêver à l'école ou pendant les devoirs, en le réprimandant de trop bouger ou d'encore beaucoup d'autres manières dont l'objectif principal était simplement qu'il réussisse à l'école.

Mais l'imagination ne se met pas en cage. Les poètes le savent, et les scientifiques commencent eux-aussi à le découvrir. Et nous devons bien prendre conscience que l'imagination est indispensable à l'être humain, et que si vous pouvez lire maintenant cet article, c'est parce que de très nombreuses personnes, et pas seulement l'auteur, ont utilisé leur imagination pour créer des ordinateurs, des réseaux, des logiciels, sans compter tout simplement les maisons, les voitures et les fourchettes...

Sans notre imagination, l'être humain serait encore à chasser le mammouth en vivant dans des cavernes !

En fait, le seul défaut de cette imagination est de ne pas être maîtrisée quand c'est nécessaire. En particulier pendant la lecture, de l'écriture ou dans l'utilisation des mathématiques...



Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à en écrire un...
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.