logo infodyslexie

Comment est-ce possible de corriger la dyslexie ?

L'imagination a de bons aspects. C'est par l'imagination que Léonard de Vinci, en regardant les oiseaux, a pu inventer une machine volante.

Si vous avez lu les articles précédents de cette visite guidée de la dyslexie, vous avez alors survolé rapidement la théorie Davis® de la dyslexie avec ses bons côtés et ses aspects négatifs. Voyons maintenant ce que nous pouvons faire pour corriger la dyslexie et les autres difficultés d'apprentissage.

À noter avant d'aller plus loin : l'imagination, le processus créatif, est l'un des très bons côtés de la personne dyslexique. Il n'est pas question de supprimer ni de brider son imagination. Ce point est très important et il peut parfois constituer un frein important à l'apprentissage et à la décision de s'engager dans un stage de correction. Si le futur stagiaire potentiel pense qu'il risque de perdre son imagination, il est probable qu'il préfère conserver son trouble de l'apprentissage.

Objectif : maîtriser l'imagination

L'objectif est d'apprendre à maîtriser son imagination lorsque c'est nécessaire et qu'elle constitue un frein à l'apprentissage, c'est à dire lors de la lecture, l'écriture, la résolution de problèmes mathématiques... En maîtrisant son imagination, le stagiaire apprend qu'il peut à la fois conserver sa capacité créative et lire comme les meilleurs lecteurs.

La première question que l'on me pose souvent, c'est : Suis-je dyslexique ? La réponse  à cette question très légitime est déjà en soi une première explication, et parfois même un grand soulagement.

Nous verrons ensuite comment corriger la dyslexie avec la méthode Davis® lors de stages d'une trentaine d'heures.

Et enfin, nous aborderons la question primordiale des résultats à attendre lors d'un stage de correction de la dyslexie.

Et s'il vous reste encore des questions, je me ferais le grand plaisir de vous répondre ainsi que mes collègues facilitants Davis...



Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à en écrire un...
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.