logo infodyslexie

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Mythe : "C'est ma faute, je n'ai pas fait ce qu'il fallait"

J'ai régulièrement des parents qui me disent "c'est ma faute, j'aurais dû faire autrement, je n'ai pas réussi à apprendre à mon enfant à lire".

Ces remarques me font bondir, je vais expliquer ici quel est mon avis sur la question du "c'est ma faute".

Coupable ?

N'écoutez pas n'importe qui vous dire n'importe quoi !

Dans ces cas, la culpabilité du parent est fréquente. Mais "coupable" veut dire que l'on a fait volontairement du mal. Aucun parent ne provoque volontairement la dyslexie chez son enfant. Bien entendu, il y a certaines histoires qui montrent le contraire, mais ce sont des cas qui relèvent de la psychiatrie, hors de propos ici.

Sans compter que certaines personnes, par ailleurs bien intentionnées, ont le culot de faire comprendre que "tout est de la faute des parents, et surtout de la mère". À mon avis, c'est surtout un aveu déguisé d'incapacité de la part de celui qui le dit. Mais le mal est profond...

Alors je crie bien fort : NON, VOUS N'ETES PAS COUPABLE !

Mais pas coupable ne veut pas dire que l'on peut s'en dégager, parce qu'il y a la question d'être...

Responsable ?

À mon sens, la question est déjà nettement plus intéressante. Parce que "responsable" veut dire "être capable et avoir envie de donner une réponse à une situation".

Pour les parents d'enfants dyslexique, l'envie de fait aucun doute. Reste la question de la capacité, car pour être en capacité de faire une action, il faut au minimum être informé de sa possibilité, faute de quoi on passe à côté.

Car c'est bien par l'information que tout commence. Sans information, comment deviner que son enfant ne fonctionne pas comme soi-même ? 

L'information, vous la trouverez sur n'importe quel site internet dédié à la méthode Davis®. Des informations sur les symptômes de la dyslexie, sur ses origines, sur ses méthodes de correction, et beaucoup d'autres articles.

Et maintenant, que vais-je faire ?

Une fois accepté le don caché derrière la dyslexie, vous pouvez faire le test des 37 signes, puis consulter un facilitant Davis proche de chez vous.

Et souvenez-vous bien que personne n'est coupable...

À très bientôt...

Voter
Cliquez pour Voter