logo infodyslexie
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le déchiffrage phonologique et ses pièges

Déchiffrage phonologique

Déchiffrage phonologique : le lecteur assemble les lettres afin de former le son du mot et ainsi le comprendre.

Lorsqu'un jeune apprenti-lecteur découvre le fonctionnement de notre langage basé sur l'écriture alphabétique, il doit apprendre à associer les lettres pour former les phonèmes, puis relier les phonèmes entres eux pour former les mots.

Ainsi, dans cet exemple, les lettres 'b' et 'a' forment un phonème '[ba]', les lettres 'e', 'a' et 'u' sont associées pour former un nouveau son '[o]' et ainsi de suite, jusqu'à former le son complet du mot '[bato]'.

Par l'écoute de ce son, l'apprenti lecteur reconnaît un mot qu'il a déjà appris à détecter dans le langage parlé et dont il connaît le son, puis en découvre sa signification.

 

Les pièges de la voie phonologique

Déchiffrage phonologique, quand ça ne fonctionne pas

Déchiffrage phonologique : quand les lettres sont assemblées selon le modèle habituel, le déchiffrage ne fonctionne pas.

Mais vous savez bien qu'en Français, il existe de nombreux pièges. Dans un mot simple comme 'ananas', si le lecteur associe les lettres 'a' et 'n' comme il le fait en général avec ce couple de lettres, il obtient le son '[ã]' (comme dans le jour de l'an).

En continuant ainsi jusqu'au bout du mot, il le reconstitue d'une manière erronée et n'arrive pas à lui donner le sens auquel nous nous attendons. Il suffit d'écouter un jeune lecteur avec attention pour découvrir nombre de difficultés de déchiffrage du même style.

 

Déchiffrage phonologique, la bonne manière d'assembler les lettres

Déchiffrage phonologique : dans ce mot, les modes d'assemblage habituels ne fonctionnent pas. Il faut déjà connaître le mot afin de le reconnaître.

Pour ne pas tomber dans ce piège, il faut savoir extraire le premier 'a' tout seul, puis combiner les autres lettres deux par deux 'n' avec 'a' pour faire le son '[na]' et ainsi de suite. Ainsi, le mot peut être lu correctement et reconnu pour ce qu'il représente.

Il existe des règles permettant de formaliser cette prononciation, mais elles sont tellement complexes et pleines d'exceptions que les enfants apprennent à déchiffrer cette exception sans connaître la raison de cette prononciation hors normes.

 

La suite : comment un penseur en image peut apprendre à lire sans utiliser cette voie phonologique.
retour au plan "voie phonologique"

Voter
Cliquez pour Voter