logo infodyslexie

Info spéciale Confinement COVID

Pendant la période de confinement, le soutien et l'information continue à distance. Et pendant que les enfants sont à la maison, le moment est propice...

Lettre Info - La grammaire est-elle nécessaire, utile ou nuisible ?

infodys-la-lettre-07.jpg

Grammaire, la bête noire

Je suis frappé du nombre d'enfants qui n'aime pas, voire qui détestent la grammaire. Et j'avoue bien humblement que j'étais dans ce cas quand j'étais moi-même écolier puis collégien.

Grammaire, source de frustrations

La grammaire peut être source de beaucoup de frustration et de colère.

Je me souviens même d'un jour très précis où notre professeure d'Allemand, pleine de bonnes intentions, nous a fait recopier le tableau des déclinaisons. Et là, les datifs, génitifs et autres "tifs" m'ont fait disjoncter. D'un seul coup, j'ai arrêté de faire le moindre effort dans cette langue, alors que j'arrivais presque toujours à choisir la bonne déclinaison. Dommage...

Ma réaction ressemble fortement à celle de ma stagiaire Sylvie que je décris dans le syndrome de l'adjectif épithète, article que j'avais promis il y a quelques temps... 

 

Les raisons de la colère

La cause principale qui fait disjoncter ma stagiaire avec l'adjectif épithète ou moi-même ado avec les déclinaisons est très simple. Les mots utilisés pour expliquer la grammaire n'ont pas de sens, pas d'image, pas de signification. Ajoutez à cela une grande pression des parents, enseignants, copains pour réussir, parce que "les autres y arrivent bien", "allez, fais un effort" ou autres gentilles intentions du style, et c'est très facile de créer le mélange détonnant.

Voilà donc que la dyslexie s'installe, au moins dans le domaine concerné.

 

L'origine de la grammaire

Nous pourrions nous demander qui de la grammaire ou de la langue était en premier. Mais contrairement à la poule et l'œuf, la réponse est ici évidente.

D'abord était la langue. Puis est venue l'envie de créer une structure, une explication sur l'art de bien parler. Ainsi, la grammaire s'est développée chez les grecs et les indiens voici déjà plusieurs millénaires pour comprendre et analyser les textes.

 

Mais soyons clair, ce n'est pas la grammaire celle qui décide de notre manière de parler, c'est notre manière de nous exprimer qui dicte la grammaire. Sinon pourquoi se compliquer la vie en disant "un cheval - des chevaux", "un journal - des journaux", "un chacal - des ..." ?

 

La grammaire est naturelle, instinctive

Analyser l'utilisation de la langue et en créer des règles de grammaire peut paraître artificiel. Pourtant le cœur de la grammaire, les règles qu'elle décrit, est tout à fait naturel.

Par exemple, n'importe quelle personne francophone, y compris les enfants très jeunes, savent très bien que l'on dit "un gros chat gris". Il ne viendrait à personne l'idée de dire "un gris chat gros" ou "un gros gris chat". Tout autant qu'un anglophone dira spontanément "a big grey cat" et pas "a big cat grey".

Et personne n'a eu besoin des règles de grammaire pour ça. La "bonne forme" est instinctive, acquise avec de nombreuses répétitions lors de l'apprentissage de la parole.

 

Alors, que faire ?

maitrise Davis pour la grammaire

La maîtrise des symboles Davis® est une solution très efficace pour aider les élèves.

Vous pourriez croire, à lire tout ce que j'ai écrit plus haut, que je suis complètement réfractaire à la grammaire. Ce n'est pas le cas.

J'ai découvert en me formant à la méthode Davis® qu'il pouvait être relativement simple de comprendre et maîtriser la grammaire. Avec l'un de mes stagiaires, nous avons modelé la règle d'accord des adjectifs avec le nom. Cela nous a pris trois bonnes heures, mais ce stagiaire peut maintenant en expliquer le fonctionnement dans tous ses détails.

 

En guise de conclusion 

La grammaire est indispensable pour la structure de la langue. Mais son étude ne devrait se faire qu'en s'assurant que l'élève en comprend les objectifs et maîtrise chaque élément.

Rien ne sert donc de provoquer la colère ou le syndrome de l'adjectif épithète, un peu de maîtrise des symboles Davis® est bien plus efficace...

À vos pâtes...

 

 

Rendez-vous d'information

Vous (ou vos connaissances) désirez en savoir plus sur la méthode Davis®, sur ses grands principes et ce que l'on fait en stage de correction ?

Rendez-vous le mercredi 4 décembre  à 19h30. Inscription indispensable par mail (patrick@infodyslexie.org) ou par téléphone/SMS (06 37 40 49 67).

 

Faites suivre...

Partager cette lettre c'est peut-être aider un enfant à suivre une bonne scolarité... Inviter un(e) ami(e)

 

À bientôt et bonnes vacances aux écoliers, collégiens, lycéens, enseignants...

Patrick Courtois

 


Vous recevez ce message parce que vous êtes inscrit(e) sur www.infodyslexie.org.

Voir la lettre en ligne  Inviter un(e) ami(e)

Gérer mon inscription  - Désinscription immédiate  

logo DDAILes services professionnels décrits comme Davis®, Correction de la Dyslexie Davis®, Maîtrise des Symboles Davis®, Conseil d'Orientation Davis®, et Maîtrise des Maths Davis® ne peuvent être fournis que par des personnes employées par un Spécialiste Davis certifié ou qui sont formées et certifiées/agréées en tant que Facilitateurs Davis par la Davis Dyslexia Association International.