logo infodyslexie

InfoDyslexie - L'illusion de la lecture

 
 

infodys-la-lettre-08.jpg

L'illusion de la lecture

Une jeune fille me disait il y a quelques jours : "c'est étrange, lorsque je lis mes cours ou que j'écoute mes profs, j'ai l'impression de tout comprendre, et quand je rentre chez moi, il n'y a plus rien, j'ai tout oublié".

Voilà exactement l'une des facettes de la dyslexie.

 

Lire sans lire

Avant que je ne rencontre la méthode Davis®, il pouvait m'arriver de parcourir certains textes comme des contrats d'assurance, des actes notariés ou des textes de loi... J'arrive au bout du texte en ayant l'impression de comprendre. Mais je suis totalement incapable d'en ressortir la moindre idée.


Avec ma formation Davis, j'ai compris la raison et la mécanique de ce phénomène. C'est précisément l'une des conséquences de la dyslexie décrite par Ron Davis.

Une sorte de vague impression de comprendre. La sensation que le texte veut dire quelque chose. Mais en réalité tout est trop flou pour en faire quoi que ce soit.

 

Est-ce que cela vous arrive également ? Je parie que c'est parfois le cas...

 

Les enfants et l'apprentissage de la lecture

L'illusion de la lecture

Lire sans comprendre n'est qu'une illusion de lecture.

De la même manière et à leur propre niveau, certains enfants qui apprennent à lire arrivent très bien à prononcer les mots écrits et semblent très à l'aise avec la lecture.

L'enfant prend un livre, s'assied et lit à haute voix à qui veut l'entendre. C'est très bien, mais attention... 

 

Parce que là vient une question que j'adore : "Est-ce que tu as compris ?" Les enfants apprennent très vite qu'il faut répondre "oui" à cette question, c'est automatique, pas nécessairement réfléchi...

 

Cette scène peut présenter un grand danger qui n'est pas évident à anticiper si l'on n'est pas totalement attentif et conscient des mécanismes de la lecture : féliciter l'enfant pour sa réussite alors qu'il n'a pas compris le texte.

 

Le piège de l'oralisation

Ce que fait une personne en lisant à voix haute s'appelle "oraliser", c'est à dire transformer les mots écrits en sons perceptibles par l'oreille. Mais cela n'implique pas nécessairement comprendre ce que veut dire le texte.

 

Un ordinateur est capable d'oraliser, de sonoriser un texte. Mais il n'a pour autant aucune compréhension, il n'y a qu'à écouter les programmes synthétiseurs de voix automatiques pour s'en convaincre. Ils font de nombreuses fautes...

 

Mais l'enfant apprend ce qui est bien ou mal en observant la réaction des adultes qui l'entourent. Si ceux-ci sont contents, l'enfant va penser qu'il a bien appris à lire et que pour être aimé, il suffit de prononcer correctement.

Il n'a aucune idée de l'importance de la signification.

 

Quelques années plus tard

L'enfant récompensé pour ses prouesses orales va finir par tomber dans le piège de l'illusion de la lecture quand il lit "bien" mais ne comprend pas les textes, les histoires, les consignes.

 

Ce qui fonctionnait bien avant et pour quoi il était récompensé ne fonctionne plus. Pourquoi ? Parce qu'il est nul ou stupide ? C'est malheureusement ce qu'il risque d'en déduire...

 

Et là commencent les problèmes, la mauvaise estime de soi, voire la phobie scolaire dans certains cas.

 

Alors que faire ?

À la lecture de ce qui précède, nous devons tout d'abord nous méfier de l'illusion de la lecture et récompenser / féliciter l'enfant pour ce qu'est réellement "lire", c'est à dire faire du sens à partir du texte.

 

Je vous conseille donc de bannir la fameuse question "as-tu compris ?" pour la remplacer par "qu'as-tu compris ?" ou encore "explique-moi..." ou "raconte-moi...".

 

Ensuite, se méfier des mots qui nous paraissent évidents mais qui ne le sont pas pour l'enfant. L'une de mes stagiaires confondait "le flanc de la colline" avec "le flan en dessert"... Difficile de comprendre dans ces conditions !

 

Enfin, il vous reste les facilitant(e)s Davis® qui connaissent ces pièges et les moyens de les éviter afin de réellement maîtriser la lecture.

 

 

Des réactions ? Des questions ? Écrivez-moi et j'y répondrai dans une prochaine lettre d'information...

 

À suivre... 

L'information ne vaut que si elle est partagée. À vous d'agir en invitant un(e) ami(e)

 

À bientôt...

Patrick Courtois

PS : merci à publicdomainvectors.org pour les décorations de noël.

 


Vous recevez ce message parce que vous êtes inscrit(e) sur www.infodyslexie.org.

Voir la lettre en ligne  Inviter un(e) ami(e)

Gérer mon inscription  - Désinscription immédiate  

logo DDAILes services professionnels décrits comme Davis®, Correction de la Dyslexie Davis®, Maîtrise des Symboles Davis®, Conseil d'Orientation Davis®, et Maîtrise des Maths Davis® ne peuvent être fournis que par des personnes employées par un Spécialiste Davis certifié ou qui sont formées et certifiées/agréées en tant que Facilitateurs Davis par la Davis Dyslexia Association International.